Actualités

Conversion au gaz riche des 500 000 ménages bruxellois : C’est parti !
  • Nouvelles

Conversion au gaz riche des 500 000 ménages bruxellois : C’est parti !

Ce mardi, 1er Septembre, la conférence de presse donne le coup d’envoi de la conversion du gaz pauvre vers le gaz riche dans les communes de Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean.

Première vague de conversion couronnée de succès 

Ce mardi 1er septembre, près de 51 000 clients, issus des communes de Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et de Molenbeek-Saint-Jean, ont été convertis avec succès au gaz riche. Il s’agit d’une transition vers une nouvelle source d’énergie permettant à l’ensemble des utilisateurs de perpétuer leur indépendance énergétique en Région de Bruxelles-Capitale.

Quelles seront les prochaines communes concernées ?

Sur la base d’un calendrier convenu au niveau fédéral, la Région de Bruxelles-Capitale a été divisée en 3 zones qui seront successivement converties au gaz riche jusqu’en 2022 : 

  • 2020 : Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean ;
  • 2021 : Jette, Ganshoren, Laeken, Neder-over-Heembeek, Haren, Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Node, Evere, Anderlecht, Saint-Gilles et Bruxelles ;
  • 2022 : Forest, Uccle, Ixelles, Etterbeek, Auderghem, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert.

Tous les ans, au 1er juin, une nouvelle zone passera au gaz riche. Exceptionnellement cette année, en raison de la crise du coronavirus, la première vague s’est tenue le 1er septembre 2020.

Sibelga accompagne les bruxellois dans leurs démarches

Chaque Bruxellois reçoit, au plus tard 24 mois avant la date de conversion de sa commune, une communication de la part de Sibelga l’invitant à faire vérifier la comptabilité de ses appareils au gaz riche. Par la suite, 3 à 4 mois avant la date butoir, un rappel est envoyé à chaque citoyen. Cet accompagnement permet aux utilisateurs de se préparer à la conversion en s’assurant que toutes les actions nécessaires ont été entreprises.

« Cette première vague de conversion est une étape importante et fait suite à un travail conséquent des autorités régionales pour rendre possible cette transition vers le gaz riche – sans surcoût pour les Bruxellois.es. Cette transition va permettre la continuité de l’approvisionnement de la Région, en raison notamment de la décision des Pays-Bas de diminuer progressivement leurs exportations de gaz. Cette conversion constitue par ailleurs une occasion pour sensibiliser les bruxelloises et les bruxellois à l’entretien et à la modernisation de leurs appareils de chauffage. Si cette modernisation du parc de chauffage permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la Région et ainsi tendre vers nos objectifs climatiques, la meilleure énergie reste celle que l’on ne consomme pas. C’est la raison pour laquelle nous mettons tout en œuvre pour développer un programme intensif d’amélioration énergétique des bâtiments via la stratégie régionale de rénovation, en augmentant les aides et l’accompagnement nécessaire. » 
Alain Maron, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de la Transition climatique, de l'Environnement, de l'Energie et de la Démocratie participative.

« Cette transition vers une nouvelle source d’énergie est primordiale car elle permet d’assurer la sécurité d’approvisionnement ainsi que la fourniture d’énergie de plus de 500.000 Bruxellois. Depuis le premier coup de pelle donné en 2015, les équipes de Sibelga ont travaillé d’arrache-pied afin de préparer le réseau de distribution, respecter les délais impartis et limiter au maximum les nuisances pour les riverains et les usagers de la route. En outre, Sibelga a déployé, en collaboration avec Bruxelles Environnement, de nombreuses campagnes d’informations auprès des citoyens ainsi que des acteurs publics et sociaux afin de les accompagner, pas à pas, dans leurs démarches. »
Marie-Pierre Fauconnier, Directeur général de Sibelga.

Pourquoi ce changement ?

La Région de Bruxelles-Capitale est actuellement fournie en « gaz » pauvre provenant du nord des Pays-Bas. Suite à la diminution de ses réserves en gaz, le gouvernement néerlandais a décidé de réduire progressivement les exportations de gaz pauvre dès 2024, jusqu’à un arrêt définitif des exportations d’ici 2030.

Tous les appareils sont-ils compatibles avec le gaz riche ?

98 % des appareils sont prêts pour la conversion vers le gaz riche moyennant, ou non, un réglage préalable et/ou postérieur à la conversion. En effet, les appareils vendus en Belgique depuis 1978 sont adaptés aux deux types de gaz (pauvre et riche). La différence entre ces deux gaz réside dans le pouvoir calorifique : pour une même quantité de gaz brûlée, le gaz riche génère plus de chaleur que le gaz pauvre.
Les appareils installés avant 1978 ou achetés à l’étranger ne sont, quant à eux, pas compatibles avec le gaz riche et devront donc être remplacés.

Pour plus d’informations concernant les primes de remplacement d’une chaudière achetée avant 2000, rendez-vous sur le site prime.gas.be

Combien cela va-t-il coûter au consommateur et quelle sont les démarches à entreprendre ?

Bonne nouvelle : la conversion du réseau de distribution assurée par Sibelga ne génèrera aucune surcharge ou prélèvement spécifique sur les tarifs du gaz.

Que faire en tant que consommateur ? Faites vérifier la compatibilité des appareils dans le cadre du contrôle périodique obligatoire de la chaudière et des chauffe-eaux. Couplée au contrôle périodique, la vérification par un technicien habilité, ne devrait générer aucun coût supplémentaire pour l’utilisateur.

Une prime régionale est disponible pour aider les ménages précarisés à effectuer le contrôle périodique. Cette prime s’ajoute aux autres primes « énergie » proposées par Bruxelles Environnement.

Pourquoi cette vérification est-elle indispensable ?

Un appareil non compatible avec le gaz riche ou mal réglé ne fonctionnera pas de manière optimale. Il pourrait dès lors consommer plus de gaz, se détériorer plus vite ou présenter des problèmes de sécurité (produire davantage de monoxyde de carbone).

Lancement officiel de la conversion vers le gaz riche en Région de Bruxelles-Capitale
De gauche à droite : Abdellah Achaoui (Échevin de l’Environnement de Molenbeek-St-Jean), Anne Tyssaen (Échevine de la Transition Énergétique de Koekelberg) et Marie-Pierre Fauconnier (Directeur général de Sibelga)

Plus d’infos : www.legazchange.brussels